Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 9, Déc 2011 in Etudes & Stats, Non classé | 0 comments

Etude du spam par Symantec – fin 2011 (2/2)

Etude du spam par Symantec – fin 2011 (2/2)

Lors d’une précédente étude (octobre 2011), Symantec révélait que les spammeurs avaient réussi et ceci est une première, à créer un service de raccourcissement d’URL public générant de vrais liens raccourcis (ces derniers ne se trouvaient avant que dans les spams eux-mêmes). Le but des spammeurs est de rendre moins aisée le blocage de leurs attaques, notamment à l’aide d’objets suscitant la curiosité et un sentiment de sécurité tels que “Ça fait longtemps que je ne t’ai pas vu !”.

Read More

Posted by on 11, Mar 2010 in Messagerie | 0 comments

Outlook se socialise

Après le lancement (controversé) de BUZZ , Microsoft et son logiciel de messagerie Outlook réplique en annonçant un partenariat avec les principaux acteurs des réseaux sociaux à savoir Facebook, LinKedIn et MySpace.

Cette extension, proposée sous le nom de Outlook Social Connector va permettre aux utilisateurs de suivre les activités et mises à jour de leurs contacts LinkedIn, Facebook et MySpace. Et regrouper ainsi derrière une seule application, la messagerie et les activités en ligne de ses contacts.

Ee829696.2d6b867f-73d8-4a3b-b8bd-3844bc34bf4e(en-us,office.14)

Read More

Posted by on 15, Avr 2009 in Logiciels & Webmails, Messagerie, Mobilité | 1 comment

Quel avenir pour la messagerie électronique ?

 

Avec le foisonnement des outils de communication pour les particuliers ou les entreprises, il est légitime de se demander quel avenir s’offre à la messagerie électronique. Devra t’elle subir un lifting ? Comment résistera t’elle à l’assaut des webmails, clients de messagerie gratuits ou légers, messageries instantanées et sites communautaires qui prennent aujourd’hui de l’ampleur ?

Quelques chiffres édifiants…

En février 2009 la France comptait 35 millions d’internautes (âgés de plus de 15 ans), soit 19% de plus que l’année précédente, selon ComScoreWorld Metrix.

Read More

Posted by on 6, Avr 2009 in Logiciels & Webmails | 0 comments

MySpace, bientôt “mon espace” webmail…

MySpace serait en passe de proposer à son tour un service de webmail. C’est ce qu’on peut lire dans l’article de Silicon.fr du 02 avril 09 (basé sur des sources du blog TechCrunch). MySpace est un site communautaire similaire à Facebook. Il fait partie des multiples entités détenues par le groupe américain News Corp (Fox, 20th Century Fox, The Times, The Sun, Daily Telegraph…). Si le projet se concrétise, le nouveau webmail de MySpace pourrait rivaliser avec les leaders du webmail grand public c’est-à-dire Yahoo (Ymail), Google (Gmail) et Windows (Windows Live Hotmail).

Read More

Posted by on 30, Jan 2009 in Experts, Logiciels & Webmails, Messagerie | 0 comments

L’ E-Mail sémantique : comment envoyer un message sans avoir besoin d’adresses

Depuis la genèse du Web 3.0 que l’on appelle aussi “Web sémantique” , une nouvelle manière de penser le web est apparue, et commence tranquillement à révolutionner nos pratiques. (Utilisation du web, recherche d’informations sur les moteurs de recherche, etc…)

Avec l’arrivée du Web 3.0, les pages Internet sont analysées afin de les mettre en relation les unes aux autres; ce qui permet ensuite à l’internaute de faciliter ses recherches sur la toile.

Ce service innovant est aujourd’hui aux portes de la messagerie éléctronique ! La façon d’envoyer vos messages risque d’être profondément bouleversée, puisque avec cette technologie, votre habituel carnet d’adresses deviendra totalement inutile. Ainsi, un projet novateur est en cours de tests à l’université de Stanford. Il s’intitule “SEAmail” (pour “Semantic e-mail addressing”).
Il permettra d’adresser automatiquement ses mails à ses interlocuteurs s’ils remplissent un certain nombre de critères. De ce fait, si vos correspondants changent d’adresse mail, il n’y a plus aucun obstacle pour les retrouver facilement. Plus besoin de connaître leur nom ou leur adresse, explique la Technology Review.

Pour Michael Genesereth, professeur d’informatique à Stanford, directeur du Logic Group et responsable du projet, “You want to send messages to people or roles, not to strings of characters.” (“Nous avons besoin d’envoyer des messages à des personnes ou à des fonctions, pas nécessairement à une chaîne de caractères.”). Ainsi, SEAmail devra être capable d’analyser et de comprendre le contexte dans lequel sera envoyé un mail grâce aux critères sélectionnés avant son envoi.

Ici, inutile de saisir l’adresse du ou des destinataire(s). Prenons un cas concret : vous souhaitez envoyer un message à tous les professeurs de la Sorbonne diplômés depuis 1985 ? Et bien le programme SEAmail établira un certain nombre de critères qu’il tentera de retrouver à partir de plusieurs bases de données présentes sur le Web, et votre message partira en direction de toutes ces personnes, sans que vous ayez eu connaissance de leur nom ni de leur adresse mail ! Cette méthode est certes assez similaire à celle que nous utilisons dans nos moteurs de recherche pour trouver une information sur la toile.

Un seul bémol à tout cela : le système ne fonctionnera efficacement, que si des données personnelles sont mises à disposition sur Internet. Cela se rapproche un peu des informations que l’on peut trouver déjà sur certains sites communautaires tels que Myspace ou Facebook.
Selon Genesereth , “To realize the full potential, we need to have rich data about the people who are sending messages to each other, their interests, and so forth.” (“Pour parvenir à ce que le système réalise son potentiel, nous avons besoin de données enrichies sur les gens auxquels vous souhaitez envoyer des messages, leurs centres d’intérêt ou leurs fonctions précises.”) .
Par ailleurs, d’un point de vue technique, il n’est pas évident que le programme SEAmail soit capable de regrouper efficacement toutes les informations trouvées sur les différentes bases de données éparses du net…
Les chercheurs actuels du projet cherchent encore un moyen de palier à cette éventualité afin de ne pas dégrader la qualité du programme.

La question est : seront nous prêts à nous dévoiler un peu plus chaque jour pour faire fonctionner ce type de technologie ? Accepterons-nous de divulguer nos informations personnelles, au risque de se faire suivre à la trace sur le Web ???  Lire l’article du Figaro “Un internaute mis à nu à partir de ses traces sur le Web” : ça fait froid dans le dos…

Liens :

Le Web sémantique
http://fr.wikipedia.org/wiki/Web_s%C3%A9mantique)
http://www.moovie.fr/index.php/2009/01/27/le-web-smantique-ou-web-30-ou-la-troisime-re-de-laccs-linformation/

L’Email sémantique
http://www.internetactu.net/2009/01/28/le-mail-semantique-envoyer-des-mails-sans-avoir-besoin-dadresses/

Read More