Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 9, Sep 2008 in Sécurité | 1 comment

Près d’1/3 des utilisateurs achètent les produits du spam !

Sondage d’achat à propos du spam

C’est ce que rapporte en tout cas l’entreprise britannique Marshal, spécialisée en solutions de sécurité Web, dans le sondage qu’elle a mené en ligne auprès de 622 utilisateurs. Selon cette étude, menée entre les mois de juin et de juillet 2008, 29,1% des sondés ont apportés leurs réponses à la question « Qu’avez-vous acheté comme produits issus d’emails de spams ? »

Si le nombre de sondés peut paraître faible pour obtenir des résultats probants, il n’en reste pas moins que les réponses des utilisateurs étaient volontaires et que la proportion qui en résulte peut être comparée à celle établit en 2004 par l’institut Forrester Research, qui comptabilisait déjà 20% de personnes répondant favorablement aux spam qu’ils recevaient.

Par ailleurs, une hausse de cette proportion serait somme toute plausible, compte tenu de l’augmentation importante qu’ont connu les envois de spam au niveau mondial depuis 2004.

« Le sondage met en lumière une vérité qui dérange », déclare ainsi Bradley Anstis, Vice-Président du département Produits de Marshal. « Nombre d’entre nous se pose souvent cette question : pourquoi y a-t-il autant de spam ? La réponse est simplement que beaucoup de personnes achètent les produits vantés par le spam, ce qui rend donc utiles et profitables les efforts des spammeurs. »”

Le sondage révèle également qu’en moyenne, parmi les sondés ayant admis avoir effectué des achats, chacun aurait réalisé plus de deux achats différents via le spam. Selon Marshal, ceci prouverait que ces personnes prennent pour habitude le fait d’acheter des produits selon les spams qu’elles reçoivent.

Outre ces résultats, Marshal souligne que, si le spam parvient à proliférer aussi facilement, c’est également en grande partie dû aux économies d’échelle sur les moyens d’exploitation, que les spammeurs se permettent de réduire avec les fameux botnets. D’après des données retransmises par le FBI, les détenteurs de botnets feraient payer l’envoi du million de messages entre 5 et 10$ ! Les possesseurs des botnets les plus grands parviendraient ainsi à gagner jusqu’à 150 000$ par jour.

Pour autant, les analyses hebdomadaires réalisées par la société Marshal établissent que seulement 4 bots se partageraient 85% des envois de spam.

Graphique des bots les plus importants
Graphique de répartition des différents bots selon le nombre de spam émis
durant la semaine du 25 au 31août 2008

Read More

Posted by on 21, Août 2008 in Autour du mail, Messagerie, Sécurité | 0 comments

Les USA continuent de s’attaquer aux spammeurs

L’Oncle Sam ne baisse pas sa garde et continue de traquer les spammeurs sur son sol… et même en dehors !

Après 4 ans d’envois de spam aux clients d’AOL, et alors même qu’il plaidait coupable, le jeune américain de 24 ans, Michael Dolan, s’est vu infligé la peine maximale par le tribunal du Connecticut, soit sept années d’emprisonnement, dont trois ans ferme. L’argument de la santé mentale fragile de Michael Dolan, plaidé par son avocat, n’a donc pas retenu l’attention des juges qui ont rendu le verdict le plus sévère attribué à un spammeur. Une condamnation très certainement faite pour l’exemple, étant donné les dommages causés par Michael Dolan : 400 000$, escroqués à 250 personnes, ce qui représente relativement peu de choses par rapport au « marché » du spam.

Mais les Etats-Unis continuent de déployer leurs moyens face aux spammeurs. Récemment encore, c’est un jeune homme de 19 ans qui a été arrêté au Pays-Bas, avant qu’il ne puisse vendre les données de son botnet à un Brésilien de 35ans (le Brésil étant le quatrième pays pourvoyeur de spams au monde). Cette arrestation a été rendue possible grâce à la coordination des informations de la cyber-police Hollandaise, du FBI et de l’éditeur d’antivirus Kaspersky, qui a repéré le logiciel malveillant sur 150 000 machines. Le bot se répandait en utilisant les contacts du logiciel de Messagerie Instantanée Windows Live Messenger.

Read More