Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 12, Juil 2010 in Autour du mail, Messagerie | 0 comments

Serait-ce la fin de l’email ?

emaildeathNous utilisons tous la messagerie électronique. Mais notre rythme de « consommation » des télécommunications a changé. Nous sommes en permanence connectés grâce à nos ordinateurs ou nos téléphones portables.

Au sein de cette population toujours plus friande de mode de communication synchrone, pourquoi faudrait-il se satisfaire  d’une réponse à venir par email quand il existe des outils d’échange qui implique un feedback plus « immédiat » comme la messagerie instantanée ou plus « impactant » car illustré comme le permettent certains réseaux sociaux et blogs ?

Certains considèrent ces derniers comme initiateurs de la disparition future de l’email. Mais différents éléments viennent contredire cette hypothèse, nous laissant à penser que la mort de l’email n’est pas pour demain…

Importance de l’email aujourd’hui

D’un côté, les outils web 2.0 ne cessent de prendre de l’importance et d’augmenter leur nombre d’utilisateurs,  de l’autre côté, l’email s’est peu à peu révélé comme moyen de communication incontournable et reste à ce jour indispensable pour accéder à ces récents outils. Voici pourquoi, il apparaît aujourd’hui inconcevable de reléguer l’email au rang de technologie obsolète :

  • Les outils web 2.0 sont toujours centralisés sur nos adresses de messagerie : commentaires Facebook, nouvel abonné Twitter,… chaque évènement est automatiquement centralisé sur nos boîtes email.
  • Combien de fois par jour regardons-nous nos emails ? Que ce soit au moyen d’un smartphone ou d’un ordinateur, l’email est très présent dans nos vies et nous accompagnent même en déplacement et quelque soit notre activité.
  • Réseau social, messagerie instantanée, blog,… sont complémentaires de l’email. Ils ne le remplacent pas mais permettent de communiquer d’une autre façon. L’email disposant de ses propres caractéristiques.

Et si vous n’êtes toujours pas convaincu, regarder le résultat de l’étude Kelton Reaserch sur le Journal du Net qui montre que l’e-mail est l’outil de communication le plus utilisé 79%, devant la messagerie instantanée (26%), et les réseaux sociaux (9%).

Email vs Réseaux Sociaux

Très médiatiques, les réseaux sociaux savent faire beaucoup parler d’eux. L’exemple le plus parlant est sans nul doute Facebook qui totalise aujourd’hui pas moins de 400 millions de membres. Représentent-ils pour autant une réelle menace pour l’email ? Pour Sheryl Sandberg, Directrice générale de Facebook qui s’exprimait lors de la conférence Nielsen Consumer 360 à Las Vegas, il est clair que son réseau social en est une. Selon elle, les SMS, les  « twitts » et les autres réseaux sociaux sont en train de prendre le relais des courriers électroniques.

Mais au fond, existe t-il une réelle différence entre l’email et les réseaux sociaux ? L’un a t-il un avantage sur l’autre ? Qu’est-ce qui les différencie, quelle(s) valeur(s) possède(nt)-ils chacun ?

Tout d’abord, l’email est plus discret et plus professionnel. Pourquoi choisir un réseau social pour communiquer ces informations  professionelles les plus importantes?

En effet, d’après Bill Houghton, les réseaux sociaux et notamment Facebook sont ouverts au public mais ils se différencient grâce à une composante essentielle : l’invitation personnelle. Les conversations  semblent beaucoup plus personnelles : en effet on se dévoile davantage au travers d’un réseau social (partage de photos, vidéos, message sur le mur qui reflète notre état d’esprit, …). Les messages Facebook ne sont pas seulement des échanges mais ce sont des conversations personnelles.

Au vu de cet exemple vous comprendrez tout de suite ce qu’il entend par là :

Lorsque mon ami m’a annoncé son divorce via un message Facebook, ce n’était pas seulement pour m’informer de son nouveau statut marital. Contrairement à l’email c’était une invitation à une conversation. Il s’attendait à ce que je réponde, peut être même à ce que je lui donne des conseils ou que le soutienne durant cette période.

Les réseaux sociaux ont donc quelque chose de plus qui rend une conversation plus personnelle, mais qui enlève donc le côté professionnel qu’on réservera à l’email. La suppression de l’email dans un cadre strictement professionnel paraît alors difficile.

Évolutions à prévoir

Alors que pouvons-nous prévoir ? Le monde de la messagerie est en plein changement et axé autour de nouvelles préoccupations : l’intégration des réseaux sociaux et la mobilité.

Il est temps d’évoluer : vers des messageries de plus en plus complètes…

D’après Arnaud Alcabez, l’évolution rapide des messageries « grand public » a eu pour conséquence inattendue de mettre en évidence les limitations de plus en plus criantes de nombreuses messageries d’entreprise. Le décalage croissant entre des services gratuits, en dépit de leur richesse fonctionnelle, et la pauvreté des outils proposés dans beaucoup d’entreprises.

C’est ce constat qui pose la question d’un conflit latent entre les directions des entreprises et les jeunes générations d’utilisateurs. D’un côté on trouve une volonté de régulation, de contrôle, de l’autre se situent des collaborateurs qui veulent que ça bouge, qui veulent travailler de partout, qui exigent de la messagerie instantanée, des réseaux sociaux, et qui vont même jusqu’à exiger du fun!

L’arrivée de nouvelles générations de services grand public représente en ce sens un rappel salutaire et devrait inciter de nombreuses entreprises à repenser leur système de messagerie pour répondre aux attentes souvent légitimes de leurs collaborateurs. En effet, si l’on regarde le nouveau Hotmail, on voit que les réseaux sociaux peuvent être intégrés à la messagerie électronique,…

Certaines messageries grand public comme Inmano de Alinto, propose déjà des solutions de messagerie évoluées. On retrouve sur le webmail Inmano : son agenda, ses contacts, ses emails et l’intégration de l’un des principaux réseaux sociaux, Twitter. Tout ça sur une messagerie totalement gratuite!

Pour aller encore plus loin dans la messagerie performante, Alinto propose une offre pour les professionnels : Alinto Pro, une combinaison de services collaboratifs (agenda, contacts et fichiers partagés), associés à des services web 2.0 (Twitter, Doodle,…). Enfin une messagerie au goût du jour pour les professionnels !

Le monde de la messagerie électronique est donc en plein changement, et intègre de plus en plus de services gratuits liés aux réseaux sociaux.

Mobilité et réseaux sociaux

Un nouvel axe d’évolution de l’email est la messagerie mobile. Dans une étude parue récemment, Gartner prévoit que, d’ici la fin de 2014, un milliard de personnes dans le monde utiliseront la messagerie mobile.

Dans la mesure où la messagerie mobile commence à être intégrée aux réseaux sociaux, ces derniers deviennent de plus en plus un complément aux e-mails pour les communications professionnelles. Gartner prévoit ainsi que d’ici à 2014, les services de réseaux sociaux remplaceront, auprès de 20% des utilisateurs professionnels, les e-mails comme vecteurs de communication principaux.

Selon le JDN, la société Ben&Jerry’s a par exemple choisi de se focaliser sur les réseaux sociaux et ne compte plus communiquer directement par Email comme elle le faisait avant (promotions, jeux, newsletter,…). Ben&Jerry’s dispose en effet de plus de 1,3million de fans sur sa page Facebook et de plus de 11 000 followers sur son compte Twitter officiel. Les réseaux sociaux commencent a être préférés pour la communication des entreprises contrairement au « traditionnel » envoi de newsletters par Email.

Le monde de la messagerie électronique va donc beaucoup évoluer dans les prochaines années, tant sur le plan de la mobilité que sur l’intégration des nouveaux services de communications comme les réseaux sociaux.

Pour conclure…

L’email reste donc aujourd’hui le moyen de communication le plus utilisé mais cela risque fort d’évoluer. L’email devient un outil parmi d’autres pour la communication électronique mais chaque média fait partie d’un marché «niche» avec ses avantages et inconvénients.

En effet on risque d’avoir une séparation plus marquée entre les moyens de communication professionnels (email) et les moyens de communications personnels (réseaux sociaux).

L’idéal serait donc d’arriver à un compromis, un mélange entre réseaux sociaux, téléphonie mobile et messagerie électronique.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *