Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 11, Mar 2010 in Messagerie | 0 comments

Outlook se socialise

Après le lancement (controversé) de BUZZ , Microsoft et son logiciel de messagerie Outlook réplique en annonçant un partenariat avec les principaux acteurs des réseaux sociaux à savoir Facebook, LinKedIn et MySpace.

Cette extension, proposée sous le nom de Outlook Social Connector va permettre aux utilisateurs de suivre les activités et mises à jour de leurs contacts LinkedIn, Facebook et MySpace. Et regrouper ainsi derrière une seule application, la messagerie et les activités en ligne de ses contacts.

Ee829696.2d6b867f-73d8-4a3b-b8bd-3844bc34bf4e(en-us,office.14)

Pour M. Balasubramanian, Responsable Outlook Office Développement, « il s’agit vraiment de faire venir vos amis, votre famille, vos collègues dans votre boîte de réception ».

Image 1

L’objectif n’est pas de créer un nouveau réseau social contrairement à BUZZ qui enrichit le paysage des réseaux sociaux, mais d’intégrer ceux qui ont de l’importance et de la valeur aux yeux des utilisateurs.

La mise à dispostion d’Outlook Social Connector en entreprise fait déjà débat : pour certains, son intégration engendrerait une diminution de productivité de la part des employés. Au contraire, pour Elliot Shumkler, Directeur produit chez LinkedIn, « les employés seront beaucoup plus productifs avec un réseau professionnel à proximité et disponible depuis n’importe quel endroit pendant son temps de travail et précise que ce système permettra de mieux gérer ses échanges avec ses contacts professionnels. ».

Quoiqu’il en soit, cette annonce relance la lutte entre les géants du web, avec en trame de fond, la bataille féroce que se livre Google et Facebook.

Ces deux mastodontes du web remettent l’email au centre des réseaux sociaux.

L’email a-t-il besoin des réseaux sociaux et vice-versa ?

Ces deux modes de communication n’ont pas les mêmes utilisateurs.

En effet, l’email s’adresse à des usagers réguliers, c’est la communication traditionnelle et interpersonnelle (Communication du type émetteur – message – receveur).

Les réseaux sociaux s’adressent à une population plus jeune, avide de communication instantanée et de partage d’informations personnelles.

Les utilisateurs de ce type de communication rendent public des messages destinés à un seul interlocuteur

Cela donne parfois lieu à des débordements évoqués dans un article de Demain le mail sur le danger de partager trop d’informations sur Facebook

L’omniprésence et la démocratisation de ce mode de communication peut-il nuire de manière pérenne à la messagerie électronique…

Dans un article de notre blog nous parlions déjà du déclin annoncé du mail face à l’émergence de ce mode communication.

Facebook apporte une partie de la réponse avec l’annonce de la création d’un Webmail qui est la preuve d’une parfaite coexistence entre la messagerie électronique et les réseaux sociaux.

L’email tout comme le téléphone ou la lettre apparaît comme indispensable dans le paysage de la communication. J’en veux pour preuve et comme le précise le journal Swissinfo, la nécessité de fournir une adresse mail pour valider l’inscription à ces nouveaux services…

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *