Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 17, Jan 2012 in Autour du mail, Mobilité | 0 comments

Ordinateur, smartphone, tablette: où lisons-nous nos emails?

Ordinateur, smartphone, tablette: où lisons-nous nos emails?

Les tendances de la technologie mobile n’ont jamais évolué aussi rapidement que lors des dernières années et les canaux de communication n’ont jamais été aussi nombreux. Nous pouvons donc nous demander quels sont les impacts sur la consultation des emails.

Une étude bien menée

Dans cette optique, Return Path a réalisé une étude sur les plateformes de lecture utilisées pour consulter les emails. Cette étude a eu lieu entre avril et septembre 2011. Plusieurs tendances en ressortent.

La plateforme privilégiée pour consulter ses emails est le webmail, suivent les clients de messagerie et les périphériques mobiles.

La consultation sur périphériques mobiles a augmenté de 34%, la consultation via webmail ou clients de messagerie est quant à elle en baisse (respectivement 11% et 9,5%).

La consultation via les tablettes connaît une réelle explosion (plus 73% d’emails ouverts sur cette période d’étude). Ceci est dû principalement à la commercialisation de l’iPad (propose une interface email plus agréable et plus d’options qu’un smartphone classique).

Les géants se positionnent en version mobile

Concernant les logiciels installés, Microsoft Outlook et Apple Mail restent les leaders et revendiquent respectivement  63% et 31% des emails ouverts en environnement client de messagerie. Ils sont suivis par Thunderbird (3%). Selon Return Path cette tendance devrait rester identique.

La plateforme utilisée pour lire un email varie :

  • en fonction du jour de la semaine : le client de messagerie va être privilégié durant la semaine et le mobile sera préféré le weekend ;
  • en fonction du secteur d’activité: par exemple le webmail est très utilisé dans la finance, les périphériques mobiles dans le divertissement et le client de messagerie dans l’automobile.

La multiplicité des périphériques facilitant l’échange d’emails. L’email n’est pas prêt de décliner. Le public ne fera bientôt plus le distinguo entre les supports. Désormais l’email doit juste être accessible partout et à tout moment. Aux responsables marketing donc, d’adapter leurs campagnes en fonction de leur cible et des habitudes de consultation de cette dernière (plateforme, moment, etc.). De plus, d’autres plateformes vont apparaître dans les prochaines années. La manière dont s’informent les consommateurs va encore évoluer. Il est donc nécessaire de continuer à étudier ces habitudes de consultation pour se préparer au mieux au changement.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *