Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 19, Mai 2011 in Messagerie | 0 comments

On a testé pour vous la messagerie Facebook

Annoncée depuis un certains temps, la nouvelle messagerie Facebook se dévoile progressivement aux utilisateurs.

Ne la cherchez pas, c’est elle qui vous trouvera.

Il faudra prendre votre mal en patience pour pouvoir faire votre propre avis sur cette nouvelle messagerie. Mais si votre âme d’enfant ne vous a pas quitté et que vous voulez accélérer un peu le processus, vous pouvez demander une invitation à l’adresse suivante http://www.facebook.com/about/messages/. A partir de là, il faudra faire preuve d’un peu de patience.

Si vous ne faites pas la démarche vous même, vos amis peuvent éventuellement le faire pour vous. En effet, Facebook s’est inspiré du procédé de Google lors du lancement des premières boîtes Gmail : chaque nouvelle création d’adresse email est accompagnée de 10 invitations qui pourront être distribuées parmi les contacts du compte. Au final, pas de panique, invitation ne signifie pas activation : vous aurez toujours la possibilité de refuser la création de la nouvelle adresse électronique quand celle-ci vous sera proposée.

facebook-liste-messages

Lorsque votre jour sera venu, une nouvelle adresse électronique @facebook.com vous sera proposée. Celle-ci se base sur votre nom d’utilisateur public facebook.com/nompublic. Un problème se pose alors : récupérer votre adresse à partir de votre profil n’est-il pas ultra simple ? Et ceci, même pour les personnes n’appartenant pas à votre réseau.

Du côté protocole, si ce n’est pas le cas actuellement, la compatibilité IMAP semble être prévue ; ce qui vous permettrait de consulter vos messages depuis un client lourd.

Annoncé un temps comme le « Gmail Killer », nous pouvons tout de même nous questionner sur l’image qui sera porté à ces adresses. En effet, contrairement à une adresse Gmail qui apporte actuellement une certaine crédibilité, qu’en sera t-il pour une adresse Facebook ? Seriez vous prêt à l’utiliser sur votre CV ?

Une interface simplifiée, des fonctionnalités limitées.

Conjointement à cette nouvelle adresse, Facebook a revu son interface des messages. Premier constat, celle-ci reprend étrangement quelques concepts de feu Google Wave. Étrangement ? Pas vraiment, puisque fin 2010 le créateur du produit, Lars Rasmussen, rejoignait l’équipe de Mark Zuckerberg suite à l’arrêt du développement du projet.

Les conversations sont centralisées sur les participants, quel que soit le média utilisé. La nouvelle interface affiche au sein d’une même discussion, pour chaque contact, non seulement les messages privés, mais aussi vos conversations instantanées, vos SMS et enfin les emails que vous pouvez dorénavant recevoir depuis l’extérieur grâce à votre nouvelle adresse électronique.

Facebook a réduit au plus simple les fonctionnalités d’une messagerie. On retrouve la possibilité d’ajouter des pièces jointes, de transférer un message, de signaler un spam. Néanmoins, la nouvelle présentation ne laisse plus qu’une place anecdotique au champ « Sujet ». Oubliez également les dossiers « Éléments envoyés », «Brouillons » et la mythique « Corbeille » qui nous aura tous sauvé la vie au moins une fois. Il ne faudra donc plus compter débuter un mail avec l’intention de le sauvegarder pour l’envoyer plus tard. Impossible également de distinguer un mail ayant une priorité importante. Comme la plupart des webmail les accusés de réception ne sont pas pris en charge.

Autre subtilité, le « Répondre à tous » a pris le pas sur le simple « Répondre à l’expéditeur ». Ainsi, si vous recevez un courriel comportant plusieurs destinataires en copie, votre réponse sera automatiquement diffusée à tous (sauf copies cachées). Concernant les copies cachées, elles ont tout simplement disparues de l’interface d’envoi d’un message.

Suivi de conversation Facebook

Et le social dans tout ça ?

Facebook a su profiter de sa base de données pour filtrer les messages reçus en fonction de leur provenance, favorisant ainsi les courriers de vos amis et ceux de leurs amis (à conditions que ces derniers utilisent la même adresse que celle utilisée sur le réseau social). Le reste de votre correspondance sera stocké quant à elle dans un dossier à part.

Une autre avancée intéressante, celle de pouvoir inviter de nouveaux participants à une discussion qui auront dès lors accès à tout l’historique.

Vous l’aurez compris, Facebook a adapté l’utilisation du mail aux besoins de ses utilisateurs, réduisant ainsi au minimum les fonctionnalités d’une messagerie standard. Mark Zuckerberg qui jugeait l’email comme une technologie vieillissante, propose effectivement une alternative très intéressante pour l’utilisateur lambda. Mais il faudra sans doute apporter davantage de fonctionnalités pour espérer concurrencer l’usage de la messagerie telle qu’on la connaît dans le milieu professionnel.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *