Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 22, Avr 2011 in Logiciels & Webmails | 0 comments

My Opera Mail, le dernier né des webmails grand public peut-il s’imposer parmi les grands du web ?

capture-operamail1Comptant déjà nombre d’offres notoires, la messagerie électronique grand public apparaît comme un marché complexe au sein duquel la capacité de différenciation constitue le fer de lance : si les fonctionnalités de base de chaque client web restent identiques, l’ergonomie des interfaces et la pertinence des services proposées participent à l’émergence des solutions les plus prisées.

Que représente le marché du webmail aujourd’hui ?

Selon une étude Médiamétrie de juillet 2010 reprise dans l’article de 01net du 28/12/2010 « Gmail, Yahoo! Mail, Hotmail… le grand match des webmails« , environ 80 % des internautes français utilisent un webmail soit 28 millions de personnes.

Un chiffre révélateur du succès rencontré par les outils de messagerie en ligne. Au delà de leur caractéristique principale qui est une disponibilité permanente au moyen d’une simple connexion web (principe du « Cloud »), les webmails ont su se démarquer des clients lourds (Outlook, Thunderbird ou encore Mail, pour ne citer que les plus connus) de par leur capacité à intégrer davantage de services connexes et proposer des fonctionnalités qui simplifient le traitement des emails.

Les leaders du marché* se livrent à une véritable course en matière d’innovation pour entretenir la pérennité de leur produit mais surtout engendrer toujours plus de visites. A ce titre, nous vous invitons à lire ou relire « Webmail, 1er générateur de trafic ?« 

Malgré la multiplicité des offres, il existe encore des brèches dans lesquelles certains tentent de proposer des concepts singuliers. C’est par cette volonté de différenciation qu’Opera, qui a acquis sa notoriété grâce à l’édition du navigateur web du même nom, a choisi de proposer My Opera Mail. Sur le blog d’Opera Software, Johan Borg, Vice-Président Produits Email & Communauté explique :

Our goal is to make a fast and friendly mail service that is efficient and easy to use on any device, whether you prefer to access your e-mail from Opera Mini on a mobile phone (dedicated mobile interface), a tablet with touch interface (large, comfortable buttons) or a desktop computer (extensive keyboard shortcuts). [ trad. : Notre objectif est de faire un service email rapide et convivial qui soit efficace et facile à utiliser depuis n’importe quel terminal, que vous préfériez accéder à vos e-mails depuis Opera Mini sur un téléphone mobile (interface mobile dédiée), une tablette avec une interface tactile (de grands boutons confortables) ou un ordinateur de bureau (raccourcis clavier étendus).]

Malgré la mise en ligne d’une version bêta, My Opera Mail intègre un confort d’usage très appréciable :

  • Interface épurée, disponible en 15 langues
  • Création de champs supplémentaires dans le formulaire d’ajout de contacts
  • Téléchargement simple de pièces jointes
  • Enregistrement automatique des brouillons
  • Autocomplétion
  • Recherche de dossier intégrée à la fonction de déplacement de message
  • Export de contacts

Nous soulignerons cependant quelques points négatifs que nous espérons voir améliorer lors de sa prochaine évolution :

  • Aucune modification des paramètres disponible
  • Absence de drag n’ drop glisser déposer
  • Absence d’outils de personnalisation
  • Intégration systématique d’une signature composée du nom d’utilisateur et de l’adresse email
  • Recherche uniquement dans le dossier sélectionné et non dans l’ensemble du compte

 

Toutefois, My Opera Mail répond à l’objectif majeur fixé par ses créateurs : celui d’un webmail simple et efficace.


* Source ComScore – juillet 2010 : Webmails – Répartition des parts de marché

  1. Windows Live Messenger (Microsoft) 28,1%
  2. Ymail (Yahoo!) 22,3 %
  3. Gmail (Google) 14,7 %

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *