Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 25, Nov 2009 in Messagerie | 0 comments

Permettre l’usage d’une adresse email (fournie par un FAI) après résiliation du service est-il légitime ?

La question est posée alors que deux députés, Laure de La Raudière (UMP) et Jean Dionis du Séjour (Nouveau Centre) ont déposé des amendements dans le cadre du projet de loi visant à lutter contre la fracture numérique.

La première proposition soumet l’idée d’un délai de transition : l’ex-client d’un FAI pourra continuer à exploiter sa boîte email durant une période de 6 mois, lui permettant ainsi de transmettre à l’ensemble de ses contacts (contacts personnels, professionnels, newsletters, administrations, site d’e-commerce, réseaux sociaux, …) sa nouvelle adresse électronique.

La seconde envisage la conservation par l’utilisateur de son adresse email sous condition tarifaire : l’ex-client d’un FAI aura la possibilité de conserver aussi longtemps qu’il le souhaite son adresse email. A la différence du premier amendement, ce service ne sera pas gratuit.

Dans son article « Résiliation : vers la portabilité des mails ?« , le site Les Numériques pense que cette dernière proposition peut répondre plus particulièrement aux besoins des entreprises (TPE et PME) qui auraient communiqué à partir de leur adresse @wanadoo.fr, @orange.fr, @neuf.fr, @sfr.fr…

Si ces amendements font beaucoup parler d’eux, c’est que leur légitimité est remise en question : comme le souligne Pierre Col dans l’article « Réacheminement de courriels après changement de FAI : une fausse bonne idée ? » diffusé sur ZDNet, il existe bon nombre de service de messagerie entièrement gratuit et indépendant des FAI. GMX, Yahoo, Google Gmail, Microsoft Windows Live, LaPoste.net ou encore Inmano. Complets et souvent mieux pensés que les webmails fournis par les FAI, ces messageries gratuites libèrent l’utilisateur de la contrainte principale liée à son fournisseur Internet : le changement de prestataire. Par ailleurs, pour Pierre Col, ces amendements pourrait être « potentiellement dangereux d’un point de vue technique ». Il justifie son inquiétude en rappelant le pourcentage élevé de pourriels parmi le trafic total (85 à 90% selon ses sources). En cas d’obligation de réacheminement des emails vers le nouveau compte de messagerie de l’utilisateur, les messages non-sollicités engorgeraient deux fois plus les serveurs des FAI. Cette surcharge pourrait conduire les FAI à être black-listés par les serveurs destinataires.

« La conservation de l’adresse e-mail est aussi importante pour le consommateur que la conservation du numéro fixe ou du numéro mobile. De même que La Poste propose pour le courrier traditionnel un service de réexpédition du courrier pour six mois ou plus, à titre payant, le courrier électronique doit pouvoir bénéficier des mêmes facilités », se défend Jean Dionis du Séjour, cité dans l’article de NetEco « La portabilité de l’adresse email est à l’étude« .

Certains FAI semblent ne pas avoir pas attendu de projet de loi pour permettre à leurs ex-clients de recevoir leurs messages malgré leur résiliation du service (à titre d’exemple personnel, je continue de recevoir via un forward mes emails reçus sur mon ancienne adresse Neuf – cela fait près de 9 mois).

Mais, par ailleurs Philippe Gilbert, Président Fondateur d’Alinto, souligne que des projets de messagerie mobile ne passant plus par les FAI traditionnels voient le jour :  « Ils contribuent dans certains pays émergents à réduire réellement la fracture numérique. Pourquoi passer par les fourches caudines d’un opérateur pour avoir une adresse email souvent de mauvaise qualité, voici encore un exemple « d’hyper régulation » à la française ».

Avec la multiplication des services et comptes clients en ligne (commerce, administration,…), nous sommes amenés à communiquer de plus en plus notre adresse email. Le changement d’adresse peut s’avérer alors problématique et fastidieux… Afin de se prémunir de tous désagréments (messages non reçus, compte client de sites non accessible, service « oubli de mot de passe » non utilisable…), il est conseillé d’utiliser une adresse de messagerie indépendante de son FAI.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *