Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 27, Oct 2009 in Autour du mail | 0 comments

Les messages Twitter référencés par Bing et bientôt Google

Pour ceux à qui le Microblogging reste un terme flou ou qui n’auraient pas lu le post « Communiquez tendance, communiquez mobile et asynchrone« , voici une brève définition de cet anglicisme :

Le microblogging est avant tout un vecteur d’informations concises. Chaque message envoyé ne doit pas dépasser 140 caractères. Il peut par contre contenir un lien vers une page du web ce qui est assez pratique pour développer un sujet. Le microblogging se pratique notamment au travers de sites dédiés dont le plus populaire est sans nul doute Twitter. D’ailleurs, vous pouvez suivre l’actualité de Demain le mail sur Twitter http://twitter.com/demainlemail et partager les articles sur votre propre compte grâce au bouton « twitt this ». Pour en savoir plus sur l’univers du microblogging, April a consacré un dossier sur son site intitulé Qu’est-ce que le micro-blogging ?

Capture d'écran du site Bing

Un avant après dans les messages

Jusqu’à présent, les messages diffusés par les membres étaient visibles uniquement depuis la plateforme Twitter. Aujourd’hui, ces mêmes messages sont rendus public à plus grande échelle : Bing, le moteur de recherche de Microsoft, puise dans les  » twits  » pour répondre aux requêtes de recherche d’un mot clef ou d’une expression. Pour le moment, ce service est uniquement accessible depuis la version américaine de Bing à partir de la page www.bing.com/twitter .

Google, qui n’a pas été curieusement moteur de ce projet, s’est montré très intéressé. Et 01net. nous apprend que ce dernier a signé des accords de partenariat avec la marque au petit oiseau bleu.

Après Twitter, l’intérêt des moteurs de recherche se porterait vers d’autres sites de partage. Le plus polémique d’entre eux, Facebook détient un nombre incalculable de profils, de photos, de vidéos… (voir l’article « Facebook, partagez avec modération« ). Imaginez ces informations personnelles ultra bien référencés et facilement accessible…

Et même si Facebook peut se défendre de ne pas divulguer les informations que l’internaute désire communiquer en petit comité… L’actualité nous a démontré par le passé que les failles de sécurité sont vite percées. Des dérives dont s’inquiète 01net.

En élargissant le principe d’indexer les avis de chacun, qu’arriverait-il si les emails venaient à leur tour à être référencer ? Gmail pourrait-il proposer dans quelques années une case « rendre public ce message » à cocher ? Une perspective qui pourrait séduire les publicitaires mais déplaire à une majorité d’entreprises et de particuliers…

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *