Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 10, Sep 2010 in Etudes & Stats, Sécurité | 0 comments

Le spam trahi par son comportement non-social

La croissance anarchique des communications par courrier électronique conduit à un vaste réseau social complexe.

Ainsi, comprendre la topologie et les propriétés fondamentales sociales des réseaux de messagerie électronique peut conduire à une meilleure connaissance de la communication des e-mails légitimes. Cela conduit à de nouvelles façons de détecter les activités de spamming sur Internet. Rappelons quelques-uns des problèmes engendrés par le spam :

  • un gaspillage des ressources serveurs
  • la détection de faux-positifs (emails légitimes identifiés comme spam)

Afin d’appréhender le comportement social et la mécanique des e-mails, le site de L’Atelier nous informe dans son article « Les spams n’ont aucune vie sociale ». Un groupe de chercheurs de l’université de Göteborg a étudié les propriétés structurelles des réseaux de courrier électronique.

Etant donné que la grande majorité des spams est générée automatiquement, les chercheurs ont émis l’hypothèse que le trafic de spams ne montrait pas le même comportement social que le trafic d’e-mails générés par l’homme. Pour étudier les différences de circulation, les chercheurs ont créé un réseau basé sur des courriers électroniques qui ont été interprétés comme spam ou ont été rejetés par les serveurs de réception de messagerie (par des stratégies de pré-filtrage, comme une liste noire).

Au travers de l’étude des dynamiques sociales du trafic de spam et d’e-mail légitime, l’équipe de chercheurs a pu distinguer les similitudes et les différences entre ces 2 types de message. Une différence importante qui apparaît est la suivante : la circulation de l’e-mail légitime est de type social alors que le spam adopte un comportement non-social.

Cette distinction majeure pourrait permettre de perfectionner les outils anti-spam existants et conduire à de nouvelles méthodes pour détecter les points d’émergence du spam sur le réseau et se rapprocher au plus près de sa source.

L’étude dont le titre original est « Analyzing the Social Structure and Dynamics of E-mail and Spam in Massive Backbone Internet Traffic » est téléchargeable au format PDF depuis ce site :

http://arxiv4.library.cornell.edu/abs/1008.3289?context=cs

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *