Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 4, Jan 2012 in Autour du mail | 0 comments

Des emails professionnels trop envahissants

Des emails professionnels trop envahissants

C’est officiel, l’email est l’innovation la plus marquante des quarante dernières années (devant la carte à puce et le téléphone portable)*. Aujourd’hui, près de 300 milliards d’emails sont envoyés chaque jour par plus de 2 milliards d’individus. L’email fait désormais partie du quotidien de tout un chacun, un peu trop apparemment. En effet, les emails professionnels (démocratisés par le Blackberry dans un premier temps puis grâce aux serveurs push de messagerie sur smartphone) envahiraient peu à peu le domaine du privé.

Emails professionnels et personnels un quotidien bien remplis !

Tout individu est aujourd’hui joignable à n’importe quel moment. Cependant, quand on retranscrit cette possibilité au cadre professionnel un débat s’installe. Être joignable constamment simplifie-t-il la vie des salariés ou au contraire cela empiète-t-il trop sur leur temps privé ? Qui n’a jamais reçu un email professionnel en soirée, le weekend ou même durant ses congés ? L’ultra connectivité à tendance à empêcher les employés de réellement « respirer »…Certains parlent d’ « astreinte permanente ».

Il est nécessaire aussi de prendre en compte le fait que, à l’inverse, certains employés ne savent pas lâcher du lest et ont un besoin irrépressible de consulter leur messagerie. Un néologisme a même été crée pour définir la dépendance des employés à leur smartphone : « Crackberry ».

Dans le cadre de ce nouveau débat, un millier de salariés de Volkswagen ont obtenu une trêve de réception d’emails sur leur téléphone professionnel hors des heures de travail. La société active donc ses serveurs Blackberry uniquement de 7h00 à 18h15, soit 30 minutes avant le début de la journée de travail et 30 minutes après que cette dernière soit terminée. Cette démarche ne touche pour l’instant que les employés allemands couverts par un accord syndical.

Il s’agit là d’une première mais la démocratisation des smartphones et autres interfaces mobiles en entreprises laisse présager que ce débat aura tendance à se généraliser dans les mois à venir.

* Sondage réalisé par Millward Brown entre le 29 septembre et le 11 octobre 2011 auprès de 427 abonnés du magazine Stratégies.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *