Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 12, Nov 2017 in A la une, Autour du mail, Sécurité | 0 comments

Comment utiliser la messagerie d’entreprise et éviter des blacklistages (2/2)

Comment utiliser la messagerie d’entreprise et éviter des blacklistages (2/2)

Dans le dernier article, nous vous expliquions la différence entre les différents outils d’envoi d’emails utilisés dans le monde de l’entreprise. On vous expliquait comment utiliser correctement et éviter des problèmes liés à la sécurité comme l’inclusion dans des listes noires. On vous donne maintenant quelques conseils pour améliorer le contenu de vos messages.

Le contenu de l’email

L’expéditeur

Un des principaux filtres de sécurité qu’appliquent les solutions de sécurité antispam est le sender verify. Les filtres vérifient si le compte qui apparaît comme « expéditeur » existe réellement sur la plateforme de messagerie. Ainsi ils évitent des problèmes tel que l’email forgé ou d’autres usurpations d’identité, le blacklistage. S’ils constatent que le compte n’existe pas, l’email sera directement rejeté.

 

Par conséquent, quand on envisage de faire des envois en masse en utilisant des comptes du type info@nomentreprise.com ou commandes@nomentreprise.com, on doit bien s’assurer que ces comptes existent sur le serveur de messagerie.

 

Le contenu du message

Les emails contenant du spam, virus ou d’autres logiciels malveillants (ransomwares, spoofing…) ont normalement des éléments en commun dans le contenu des messages. Une composition spéciale qui les caractérisent. On doit éviter de retrouver ces attributs dans nos communications pour ne pas être confondus avec des émetteurs de spam et être blacklistés.

 

Le sujet de l’email

L’objectif principal des émetteurs de spam est de persuader l’usager de faire quelque chose : cliquer sur un lien, donner ses coordonnées bancaires ou autres informations personnelles, etc. Pour faire cela, ils vont utiliser des mots du style :

  • Urgent
  • Gratuit : 100% free, appels gratuits…
  • Promotion
  • Transfert bancaire
  • Carte de crédit
  • Sexe
  • Viagra
  • Gagnez de l’argent

 

Quand un filtre de sécurité détecte ce type de mots, il augmente automatiquement la note spam du message. Si la note dépasse un seuil déterminé, le message sera considéré comme malveillant et automatiquement rejeté.

Sachant cela, il faut éviter ce type de mots dans le sujet des emails, de même que l’emploi de majuscules et de caractères spéciaux. Il n’est pas non plus recommandé de laisser le sujet vide.

 Le mieux est de présenter de façon claire et précise le motif du message : « Confirmation de réservation », « Facture trimestrielle », « Suivi de commande », etc.

 

Le corps du message

 

En ce qui concerne le contenu de l’email, on évitera de nouveau des mots persuasifs, les majuscules et les caractères spéciaux :

 

PROMOTION EXCLUSIVE !! (par exemple)

 

Il faudra aussi soigner la rédaction du message et éviter les fautes d’orthographe. Les messages de spam sont très souvent écrits et traduits de façon automatique, ce qui leur donne un ton artificiel, plein de fautes d’orthographe ou de phrases qui n’ont pas de sens.

 

Pour se différencier de ce type de communications il faudra que le contenu du message, (même s’il est automatisé), soit le plus personnel et correct possible ! Évitez les messages produits par des robots !

google_inbox_logo

 

 

Pièces jointes et images volumineuses

Pour finir, il est important de faire attention à la façon dont on envoie des fichiers, des images ou des liens :

  • Il faut inclure le strict minimum des intitulés de lien (« suivi de commande », « demande d’informations »…).
  • Évitez si possible les pièces jointes. Si vous devez en envoyer, n’ajoutez jamais des documents avec des extensions exécutables : .exe, .dll, .bat…
  • N’ajoutez pas d’images sans texte descriptif. Les filtres antispam ne sont pas capables d’analyser le contenu de l’image et feront augmenter la note du message. Évitez aussi les images trop volumineuses.
  • Le design du message doit être équilibré : cherchez une bonne proportion entre le texte et la taille des images, etc.

 

Voilà vous avez toutes les cartes en main pour réussir à utiliser vos emails en entreprise ! Vos campagnes d’emailing se porteront aussi bien que votre business.

 

Si vous avez manqué notre article précédent, rattrapez-vous ici : Blacklistage 1/2, comment l’éviter ?

Source image : Wikipedia

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *