Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 14, Déc 2010 in Autour du mail, Messagerie | 0 comments

Combiner une messagerie Exchange avec des comptes POP/IMAP, les avantages de la messagerie hybride

La messagerie professionnelle, vecteur incontournable d’informations et de communications au sein de l’entreprise exige réflexion et pragmatisme lors de la prise de décision d’achat. En effet, l’adoption d’une messagerie d’entreprise peut représenter un coût important en fonction des exigences de la Direction et des technologies désirées notamment depuis l’intégration de plus en plus fréquente des outils collaboratifs et de mobilité. Réduire les coûts et optimiser l’utilisation réelle de la messagerie tout en répondant aux contraintes techniques du parc informatique de l’entreprise devient un réel défi pour les DSI aujourd’hui. Pour répondre à ces besoins, une nouvelle forme de messagerie se développe, la messagerie dite « hybride ».

La DSI est confrontée à plusieurs problématiques lors du choix d’une solution de messagerie, axe sensible et critique pour le fonctionnement de l’organisation. Les décideurs responsables de l’achat de la messagerie professionnelle doivent répondre aux exigences techniques comme l’intégration de la messagerie au sein d’un environnement hétérogène (Mac, PC,…) mais ils doivent également savoir optimiser les coûts en fonction du budget alloué par la direction.

Ces contraintes s’inscrivent sur différents niveaux :

  • Contraintes sociales : Lors de l’achat d’une messagerie professionnelle, il n’est pas rare que certains services disposent déjà d’une solution de messagerie comme Microsoft Exchange, Google Apps…. et désirent conserver cette solution pour de multiples raisons – habitude d’utilisation, utilise déjà régulièrement Outlook, compatibilité avec un service externe à l’entreprise… Néanmoins, le coût de revient final de ces solutions n’étant pas négligeable, une alternative peut être adoptée : les services utilisant déjà une messagerie de type Microsoft Exchange avec des services collaboratives peuvent conserver la solution. Pour tous les autres utilisateurs, une solution moins onéreuse aux fonctionnalités similaires est déployée. Cette dernière solution, comme Alinto Pro, bénéficie d’un effet de marge moins conséquent.
  • Compatibilité matérielle : l’hétérogénéité du parc informatique implique une compatibilité absolue de la messagerie. Aujourd’hui, les parcs informatiques sont rarement homogènes, en effet les équipes créatives risquent souvent de travailler sous Mac alors que les services d’exploitation informatique peuvent être équipé de PC sous Linux, etc. De plus, le nomadisme de certains collaborateurs en mission permanente nécessite un accès facile et toujours disponible à la messagerie. La connexion depuis un mobile, un smartphone ou un netbook est de plus en plus courant.
  • Optimisation budgétaire : de plus en plus d’entreprises choisissent une solution de messagerie en mode Cloud afin de réduire les coûts d’exploitation de celle-ci. Cependant la migration de l’ensemble des utilisateurs d’une solution à une autre a un coût et ne peut pas toujours être supportée financièrement.

Comment concilier toutes ces exigences?

Le meilleur moyen de répondre à toutes ces différentes problématiques reste d’adopter une messagerie hybride. Celle-ci consiste en l’intégration de deux types de messagerie au sein d’une même entreprise et permet de proposer la création de comptes POP/IMAP et de comptes Microsoft Exchange sur le même nom de domaine.

Philippe GILBERT d’Alinto, interviewé par le Journal du Net, nous explique l’avantage financier de ce type de solution :

La messagerie hybride permet de mélanger dans une organisation par exemple des centaines de comptes Hosted Exchange avec des milliers de comptes IMAP, sous Linux. Cela présente un énorme intérêt en termes de coûts, surtout lorsque l’on sait qu’il faut compter entre 5 et 9 euros par mois pour un compte Exchange, et entre 1 à 3 euros par mois pour un compte IMAP.

La messagerie hybride permet donc de limiter le coût total d’exploitation du service et de garantir l’interopérabilité avec la plupart des logiciels (Outlook, Thunderbird,…).

En effet, le gain financier est très important puisque le coût de la messagerie peut varier dans un rapport de 1 à 4, entre Microsoft Exchange et une messagerie professionnelle en IMAP. L’intérêt est donc de bénéficier de comptes Exchange pour  un certain nombre de collaborateurs et de services de messagerie tout aussi performants mais mois onéreux, pour tous les autres utilisateurs.

De plus, une solution de messagerie hybride permet une intégration et un déploiement facile au sein de parcs hétérogènes (PC, MAC OS, …) et d’environnements variés (clients de messagerie Outlook, Thunderbird, Mail,… / accès mobiles via iPhone, BlackBerry,…).

Aujourd’hui la société Alinto permet de bénéficier de comptes Microsoft Exchange Cloud et de comptes Alinto Pro sur une même plateforme de messagerie.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *