Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 2, Juin 2015 in A la une, Etudes & Stats, Non classé, Sécurité | 1 comment

Do not track

Do not track

Arrêtez tout !
Nous venons de découvrir un des documentaires sur le tracking/bigdata le plus complet et didactique de la toile : Do Not Track. Arte et ses partenaires, se sont lancés dans la vulgarisation des méthodes de tracking. Une très bonne surprise en résulte puisqu’ils éditent ces épisodes très bien fait et très complet.

 

On savait qu’on était tous traqués sur Internet ou à travers nos appareils mobiles, et maintenant via nos objets connectés. Mais Do Not Track va plus loin en vous expliquant comment les sites se partagent les informations collectées et surtout ce qu’ils en font.

Vous avez déjà tous remarqué que l’article que vous regardiez ce weekend se trouve comme par hasard en publicité sur votre site d’informations ce matin ? Sachez que ça n’est pas une coïncidence, c’est un algorithme.

Plus d’explication en suivant ce lien, bonne découverte du mystérieux monde du tracking.

> Les épisodes

> La mise à jour de notre article

Pour les plus pressés, voici un petit résumé des épisodes.

Épisode 1 : Routines matinales

episode1-routine-matinale tracking

épisode 1, tracking de notre routine matinale

Tous les matins, vous checkez ce que vous avez manqué dans la nuit : infos, partages, vidéos, photos… Et c’est votre choix !

Plus vous naviguez, plus vous définissez votre profil, vos habitudes, vos goûts, les sites que vous fréquentez, le contenu que vous partagez, etc. La plupart du temps vous construisez votre profil volontairement (suivant la musique que vous écoutez sur Spotify, les produits que vous repérez sur Amazon, ou les vidéos marrantes que vous regardez…) mais sans le savoir et sans pouvoir y faire grand-chose, des sites tiers assistent à votre navigation. Suivant tous les sites visités, le site tiers peut déposer sur votre ordi des cookies (non pas les gâteaux ! Mais des fichiers texte qui enregistrent l’activité sur la page). Plus de navigation, plus de précision dans le profil. La publicité affichée est celle qui résulte des données croisées de vos navigations. Pour information, le chiffre d’affaires de la pub en ligne c’est 42.8 milliards de dollars. Ici, l’épisode 1

Quelques outils vous permettront de savoir qui vous « track » :

  • Lightbeam est une extension de Firefox développée par Mozilla, qui permet de voir qui vous suit sur les sites que vous visitez. Cookies, tierce partie, liens entre les trackers, Lightbeam vous donne un aperçu de ceux qui vous surveillent… quand vous surfez avec Firefox

  • Ghostery est une compagnie américaine qui permet de bloquer les mouchards du web. Utilisable sur tous les navigateurs, Ghostery agrège une base de données des mouchards en plus de permettre de les bloquer. L’entreprise vend ensuite des conseils à des sociétés qui souhaitent améliorer leurs pratiques marketing. Pour télécharger le plug-in: cliquez ici

  • La CNIL (Commission Nationale Informatique et Liberté) a développé en France Cookieviz, qui identifie en temps réel les cookies qui transmettent des informations à d’autres sites. Avec l’Expérience, cela fait partie de leurs actions de sensibilisation des utilisateurs sur les cookies et la vie privée.

  • Disconnect.me a été fondé par des anciens de Google et des avocats. Il permet, entre autres, de bloquer les traqueurs et d’améliorer la navigation sur le net. Disponible en anglais, le plug-in catégorise les trackers (publicité, fonctionnement…). C’est l’outil qui est appelé en temps réel dans les épisodes de Do Not Track

Extrait de l’article suivant

 

Épisode 2 : Cookies en détails

Comment les cookies permettent de suivre nos habitudes

Comment les cookies permettent de suivre nos habitudes ?

Vous l’avez vu depuis quelques mois, les sites vous demandent d’accepter leurs cookies et ceci fait suite à une directive européenne. Vous pouvez consulter les notices, mais vous ne pouvez pas vraiment les refuser.

Par exemple, si vous allez sur le site du Monde, depuis 2011, 633 cookies existent, 56 s’apparentent du site mère, et 577 (soit 91.15%) viennent de sites tiers. Le tracking, ça rapporte, vendre des données est plus intéressant que vendre de l’espace produit.

Les cookies servent donc à baliser notre passage sur un site, ce qui est pratique en cas d’achat en ligne pour récupérer son panier par exemple, mais moins lorsque ce sont les sites tiers qui déposent ces fichiers sur votre ordinateur à votre insu. Découvrez qui se cache derrière ces sites tiers dans le reportage.

 

Épisode 3 : Facebook

facebook réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont les champions pour définir votre profil

En fonction de vos likes on peut dresser un profil très fidèle de votre caractère, orientation sexuelle, opinion politique, QI, ethnicité, âge, sexe, usage de drogue, niveau de bonheur, etc. En croisant les informations, un ordinateur qui se base sur un profil ayant plus de 250 likes permet d’en savoir plus sur vos goûts que votre conjoint.

En utilisant les données qui se trouvent sur les réseaux sociaux, les algorithmes peuvent même voir dans le futur. Nous en sommes réduits à rentrer dans de petites boîtes étiquetées. Pour l’instant ces données font vendre de la publicité, demain, peut-être qu’elles seront un frein à l’obtention d’un crédit, d’une assurance voiture. Vous vous dites que ça n’arrivera pas, mais, au niveau européen, l’actualité a récemment prouvé que les politiciens n’ont pas envie de durcir les règles en matière de vie privée. Regardez l’épisode 3 pour voir ce qui est déjà arrivé à une personne malade avec son assureur pour une photo publiée sur Facebook.

 

Épisode 4 : Téléphone espion

Mon téléphone c'est ma vie, les applis l'ont bien compris

Mon téléphone c’est ma vie, les applis l’ont bien compris

Ou comment les applications des téléphones peuvent nous géolocaliser et partager nos données avec des géants de la publicité. Angrybird était une des premières applis qui accédaient à vos contacts et leur proposait de jouer aussi. La géolocalisation est le trackeur le plus utilisé pour récolter des données via adresses IP, GPS et analyses d’antennes relais. Vous verrez qu’utiliser une certaines appli lampe-torche, bien utile quand on descend à la cave, n’est pas tout à fait anodin, épisode 4.

 

Épisode 5 : Le big data

big data

Les big data connaissent tout de tout le monde

Les métadonnées représentent plus de données récoltées que nous ne pourrons jamais en traiter. Elles sont gérées et recueillies en grande partie par le GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon).

Toutes ces données représentent non seulement ce que nous sommes actuellement, mais elles représentent un enjeu important sur ce que nous allons devenir. De grosses sociétés se penchent sur ces recherches. Pour les exploiter et les revendre aux plus offrants. Découvrez le business incroyable que vous représentez dans l’épisode 5.

Nous vous ferons un topo sur les épisodes suivants, alors repassez dans une semaine. Restez vigilants avec ce que vous faites sur Internet. Ouvrez l’œil sur les applis que vous téléchargez. Avoir choisi une navigation gratuite engendre forcément des contreparties pas toujours en relation avec le service, il faut rester attentifs car naviguer sur Internet peut être interprété par des personnes voulant vous proposer plus que de la publicité !

 

MAJ

Épisode 6 : Le journal du moi

Au cœur du réseaux

Au cœur du réseaux

Les réseaux sociaux sont devenus notre principale source d’information. Au vu de la masse des articles produits chaque jour, la seule manière de les trier est d’utiliser un algorithme pour filtrer les news qui vous parviendront. Par exemple en fonction de vos préférences, on ne va vous proposer que des pages susceptibles de vous plaire. Les informations que vous aimez vous sont donc apportées par les gens et sites que vous suivez. Au final vous consommez toujours les mêmes informations avec le même point de vu. Les médias ont perdu leur indépendance. Leur contenu est filtré par des algorithmes, dans le but de toujours fournir un contenu personnalisé, mais font-ils cela pour le public ou pour générer plus d’engagement ? Quelle est notre place dans tout ça ? Quel est notre mot à dire ? Pour le savoir, consultez l’épisode 6.

Pour le dire autrement, on pourrait exiger de choisir nos filtres, on pourrait exiger de connaître exactement la nature de ceux qui nous sont imposés et d’avoir la possibilité d’en choisir d’autres. Demander que ce soit exposés les algorithmes, qu’ils soient expliqués, traduits. On pourrait demander à ce qu’ils puissent être adaptés, pourquoi pas personnalisés (au lieu que ce soit, comme aujourd’hui, les algorithmes qui personnalisent). Ne pas personnaliser l’information donc, mais la manière dont elle arrive.

Le problème est moins la quête d’un libre-arbitre impossible que l’identification – et donc un début de maîtrise – de ce qui y fait obstacle.

Xavier de La Porte – Rédacteur en chef de Rue89, extrait de cet article

 

 

Épisode 7 : Changer l’avenir

Quel futur pour nos données ?

Quel futur pour nos données ?

L’ordinateur et plus largement Internet ont bouleversé notre manière de communiquer, de nous informer, bref, de vivre. Nous sommes devenus connectés. L’informatique devait donner plus de pourvoir à la société et à ses utilisateurs mais au final, nous avons créé une machine qui nous espionne. Certains algorithmes sont les mêmes que ceux utilisés par la NSA. Les grosses compagnies ont décelé dans Internet un moyen d’obtenir plus de pouvoir d’achat et plus de fidélisation clients.

La question de la sécurité est mise en balance avec celle de la vie privée. Jusqu’à quel point peut-on s’introduire dans nos vies privées au nom de la sécurité. Est-ce légitime de « naviguer en privé » ? Selon cet épisode : « bien sûr ! C’est même un droit légitime ». De nombreuses questions sont soulevées dans l’actualité pour garder une transparence dans les lois numériques. C’est une affaire à suivre. Un futur que nous construisons ensemble, et qu’il serait bon de modeler comme nous l’entendons. Commençons par regarder l’épisode 7.

 

1 Comment

  1. Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant et hautement instructif! Très bonne initiative de la part d’ARTE connue pour ses docu-enquêtes sans pareils.

    A mon avis, ce tracking big data à des fins publicitaires est tout bonnement scandaleux.C’est une véritable invasion de la vie privée, et qui sait si ce n’est pas fait pour des raisons autres que publicitaires…..

    Etant un utilisateur de Firefox, je vais dans doute installer l’outil lightbeam pour mettre un terme à cette intrusion.

    Merci pour le partage !

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *