Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 22, Avr 2014 in A la une, Autour du mail | 0 comments

Le petit dictionnaire du Spam

Le petit dictionnaire du Spam

Pour mieux comprendre le spam, encore faut-ils avoir de quoi on parle. Voici les termes les plus utilisés (en liste non exhaustive). 

 

 

 

Vocabulaire général du Spam

  • Botnet

Les botnets sont un réseau d’ordinateurs infectés (par un « malware », un logiciel malveillant). De l’anglais « robot network » ces ordinateurs peuvent répondre aux ordres d’un tiers et sans que les propriétaires s’en aperçoivent. Ils servent souvent à envoyer des campagnes de spam (comme le phishing) ou à envoyer des attaques à plus grande échelle. Les botnets se spécialisent dans différents domaines pirates (par exemple le plus spécialisé dans l’émission de spam sera le « spambot »). Ces botnets représentent une des plus grandes menaces cybercriminelles de la Toile.

 

  • Droit d’opposition

Votre droit d’opposition c’est votre droit de dire non ! C’est une mention légale qui stipule qu’à tout moment vous avez le droit de refuser de recevoir un mail, de vous désinscrire des listes d’envoi de vos newsletters par exemple. Ce lien de désinscription est obligatoire. Ça peut d’ailleurs être un bon moyen de reconnaitre un spam qui aurait pris l’apparence d’une newsletter. Même si les attaques deviennent de plus en plus « réalistes » parfois le lien de désinscription n’apparaît pas. En France la CNIL est chargée de faire respecter ce droit d’opposition.

 

  • FAI

Le FAI signifie Fournisseur d’Accès Internet (Numéricable, Orange…). Les FAI fournissent à leurs utilisateurs des comptes de messagerie dont ils doivent assurer la protection contre les Spams et le phishing. Une partie de leur travail consiste à répondre aux signalements pour déterminer le degré d’illégalité du spam. Et en cas de menace de restreindre au maximum sa diffusion.

 

  • Phishing

Littéralement hameçonnage, le phishing consiste à tromper l’internaute pour lui faire donner des informations personnelles ou coordonnées bancaires. Le spam utilise énormément ce procédé puisqu’il atterrit directement dans la boîte de réception de l’internaute en prenant les traits d’un organisme en qui il pourrait avoir confiance (par exemple, un faux message d’une banque). Sachez enfin qu’aucun organisme reconnu de vous demandera de mettre à jour vos coordonnés (bancaires ou non) via un simple mail.

 

  • Routeur

Un routeur dans l’emailing est un expéditeur de mails en grande quantité. Il est prestataire pour le compte d’un annonceur (le commanditaire d’une campagne d’emailing). L’annonceur peut aussi être le gestionnaire d’une base de données comprenant des adresses mail données volontairement. Mais revenons à notre routeur, il est le garant de la réputation de la marque et de sa propre identité. S’il n’est pas forcément impliqué, il reste un acteur très sensible quant au spam et à la qualité des adresses de ses clients.

 

  • Scam

L’“arnaque par avance de frais” ou Scam joue sur la pitié et l’empathie des internautes pour les inciter à verser de l’argent. Ce piège peut être d’autant plus crédible, que le cybercriminel va usurper l’identité d’une personne réelle. Quoi qu’il arrive, ne répondez jamais à ces messages, ne donnez pas vos coordonnées et signalez le spam (via Signal Spam).

 

  • Spam

Enfin, le Spam est la réception d’un message que vous n’avez pas demandé à recevoir, ou qui ne respecte pas le droit d’opposition. Il peut être intrusif, mais il dépend surtout de la perception que vous en avez. L’année dernière il représentait 70% des messages envoyés. (Source : Le livre blanc de la messagerie électronique).

Sources signal Spam.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *