Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 8, Août 2013 in A la une, Sécurité | 0 comments

XKeyscore : plus loin dans la vie privée des internautes

XKeyscore : plus loin dans la vie privée des internautes

Après le scandale concernant le projet PRISM, les Etats-Unis ne reculent pas et continue de s’infiltrer dans la vie privée des internautes. Cette fois c’est avec le logiciel XKeyscore que la NSA (National Security Agency) scrute les moindres faits et gestes des internautes en temps réel.

XKeyscore va trop loin dans la vie privée des internautes

Cette annonce a été faite par le journal The Guardian, grâce à des documents communiqués par Edward Snowden. L’ancien consultant pour la NSA avait révélé, il y a deux mois, l’existence du programme PRISM.

Email, chat, connexion aux réseaux sociaux, téléchargements, et autres peuvent être captés par ce logiciel ultra performant. Il permet ensuite de remonter jusqu’à l’identité de l’internaute. À travers XKeyscore, la NSA dispose de 150 points de récolte d’information à travers le monde. Elle accède à plus de 700 serveurs. Les données captées seraient conservées seulement entre trois et cinq jours. Mais les informations plus importantes le seraient plus longtemps. Le logiciel aurait d’ores et déjà permis de capturer plus de 300 terroristes depuis 2008.

 

where is xkeyscore

 

D’après Edward Snowden, la connexion au logiciel serait d’une facilité déroutante. Afin de s’y connecter il suffirait de remplir un formulaire. Aucune autorisation n’est nécessaire, ni justification d’utilisation. Les régions du monde les plus surveillées sont encore une fois les plus dangereuses pour les Etats-Unis à savoir certains pays d’Orient mais également la Russie, la Chine ou encore le Venezuela. Si ce logiciel a été mis en place afin de protéger les citoyens américains, il peut surtout faire intrusion dans la vie privée de n’importe quel internaute.

Deuxième révélation après le programme PRISM, XKeyscore vient en complément de ce programme dans le cadre de la protection nationale nord américaine. Ces deux programmes donnent à la NSA accès aux données des plus grandes enseignes américaines (Google, Facebook, Yahoo!, Apple entre autre). Cela sème une certaine inquiétude auprès du grand public mais également auprès des entreprise. En effet, elles détiennent dans leur système d’information des données sensibles à leur activité.

Une fois de plus les internautes doivent être prudents quant au contenu publié sur la toile. Il semble désormais préférable de privilégier des fournisseurs de messagerie ou des services de stockage dont vous connaissez les conditions d’utilisation et si possible hébergés en France.

Sources: FuturaScience, SciencesetAvenir

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *