Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 17, Jan 2013 in A la une, Business, Etudes & Stats, Messagerie, Mobilité | 0 comments

BYOD et enjeux de sécurité

BYOD et enjeux de sécurité

Nous vous avions présenté il y a quelque temps, le phénomène du BYOD, Bring Your Own Device. Cette tendance grandissante montre que les employés se servent de plus en plus de leurs outils personnels (ordinateurs, smartphones, tablettes…) comme outils de travail. La messagerie en est une composante essentielle car l’email est l’application la plus utilisée dans les entreprises.

À l’heure où les smartphones sont de plus en plus la cible des attaques virtuelles, le BYOD inquiète nombre de DSI. En effet, en France,  seuls 40%  des DSI voient le BYOD (total ou partiel) comme un élément positif de développement pour l’entreprise. Ils sont pourtant 80% aux Etats-Unis.

byod sécurité

Les avantages de ce système sont pourtant nombreux : augmentation de la productivité, satisfaction au travail mais surtout réduction importante des coûts (de 10 à 25%). Sans compter le temps de formation, les employés étant la plupart du temps parfaitement opérationnels sur leur propre matériel. Ils sont, de plus, plus enclins à en prendre soin étant donné qu’ils les ont financé eux-mêmes.

Malgré ces avantages, la sécurité reste le souci principal de 83% des DSI. En autorisant les employés à utiliser leurs terminaux personnels dans un cadre professionnel, beaucoup d’entre eux craignent pour la sécurité des données de l’entreprise. Tant au sujet de leur diffusion qu’à l’entrée de virus ou logiciels malfaisants dans le système informatique de l’entreprise, les soucis peuvent être nombreux.

byod security

Les principaux risques proviennent des pertes et vols du matériel. En France en 2010, 630 000 téléphones portables ont été dérobés. On est d’accord, se faire voler son téléphone est déjà gênant. Et ça devient réellement problématique si des données relatives à l’entreprise y sont contenues. Comptes emails, documents confidentiels, contacts, agendas, autant de raisons pour les DSI de craindre la montée du BYOD.

Il ne faut pas non plus oublier  le danger que représente l’espionnage industriel. Octobre rouge par exemple, la dernière menace d’espionnage industrielle détectée par Kaspersky, est capable de voler des données des terminaux mobiles tels que les smartphones (Apple et Windows phone).

Quelles solutions ?

Il paraît évident qu’il est impossible de priver les employés de leurs outils de communication et que les empêcher de les utiliser au travail, ou équiper tout le monde avec des modèles de fonction ne sont pas non plus des solutions envisageables pour tout le monde. Alors que faire ?

Aujourd’hui certains fournisseurs sont tout à fait capables d’installer des systèmes personnels et professionnels indépendants. Le plus simple pour eux reste de limiter l’utilisation des principales applications à des systèmes sécurisés. Si l’on prend l’exemple de la messagerie, qui est un des usages principaux du BYOD avec la consultation de documents, il est tout à fait possible d’utiliser des systèmes sécurisés, tels qu’Alinto Motion pour la messagerie. L’accès peut être sécurisé grâce à une connexion SSL. Les messages n’ont pas à être téléchargés localement. Ainsi, en cas de pertes ou de vol, les données ne sont pas perdues. De plus, l’accès peut être contrôlé par les entreprises. De tels systèmes permettent une mise en place sécurisée du BYOD et donc de réduire grandement les risques liés à cette pratique.

Sources : ZDnet- les vols de mobiles, Actionco, ZDnet- BYOD, standard d’accès sécurité, ZDnet-BYOD et DSI

 

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *