Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 29, Mai 2012 in A la une, Autour du mail, Etudes & Stats | 0 comments

Vos emails sont-ils bien reçus?

Vos emails sont-ils bien reçus?

Un e-mail sur six n’atteint jamais la boîte de réception de son destinataire! Une étude Return Path* démontre la difficulté des annonceurs pour faire aboutir leurs e-mails. Il est donc important de disposer des outils nécessaires à l’analyse de votre campagne d’ e-mailing pour conserver de bonnes performances.

Plusieurs indicateurs sont susceptibles de vous aider à juger la performance de vos campagnes d’envoi.

Vous devrez tout d’abord distinguer:

  • les e-mails aboutis: les e-mails arrivés dans la boîte de réception de vos destinataires,
  • les e-mails non lus: les e-mails bien aboutis mais non ouverts et non lus,
  • les e-mails non aboutis: les e-mails qui ne sont pas parvenus à la boîte de réception de vos destinataires, on parle de hard bounces (adresses qui n’existent pas ou plus, erreur sur nom d’utilisateur ou du serveur) et soft bounces (adresses temporairement bloquées, erreur temporaire comme une boîte pleine).

Les indicateurs clés de performance sont les suivants:

  • le taux d’ouverture (Le nombre d’ouvertures d’un email sur le nombre d’e-mails aboutis, le taux moyen est compris entre 30 et 40 %.) ,
  • le taux de clic sur les liens (Le volume de clics sur le volume d’e-mails « arrivés à destination », le taux moyen est compris entre 1 et 5 %. Ce taux vous permet d’estimer l’attractivité de votre communication ainsi que sa pertinence: cible correcte, destinataires « séduits ».)
  • le taux de délivrabilité (Il s’agit du rapport entre le nombre d’e-mails envoyés et le nombre d’e-mails réellement aboutis. La moyenne mondiale est de 81%, la moyenne européenne de 83.5%, quant à la France, 86% des messages légitimes aboutissent en boîte de réception.),
  • le taux de réactivité (Le pourcentage de personnes qui ont ont cliqué sur le message en lien parmi les personnes qui ont ouvert l’e-mail.),
  • le nombre de désabonnement (Cet indicateur informe du nombre destinataires trouvant votre communication non pertinente (contenu, fréquence, etc…).

En fonction de vos objectifs, vous pouvez vérifier un de ces indicateurs. Par exemple, si votre objectif est de vous faire connaître vous observerez le taux d’ouverture ou bien le taux de délivrabilité, si vous souhaitez faire du cross selling*, vous devez vérifier le nombre de clics, si vous souhaitez vérifier la fidélité de vos « destinataires » il est nécessaire de regarder le nombre de désabonnements.

De plus:

  1. Un bon taux d’ouverture est compris entre 20 et 25%,
  2. Le taux de clic sur les liens ne doit pas être inférieur à 10%,
  3. Un taux de désabonnement de 0,12% est jugé excellent,
  4. Par contre le nombre d’e-mails non aboutis ne devrait pas dépasser 11%.

(source: Journal du Net)

Performance de l’email marketing en BtoB

Une autre étude de experian/cheetahmail (expert mondial de l’email marketing) réalise quant à elle un benchmark des performances e-mailing pour le 1er semestre 2011. Le secteur BtoB connaît une hausse du taux d’ouverture de 0,69 point par rapport au trimestre précédent. Les taux de clics et réactivités augmentent aussi de 0,49 et 1,66 point. Le nombre d’e-mails non aboutis reste stable, (environ 10%) mais est trop élevé. Les bases de données doivent donc être régulièrement vérifiées et mises à jour.

L’e-mail malgré de nombreuses critiques reste un outil de communication apprécié du grand public et des professionnels et donc fortement utilisé, les problèmes de délivrabilité sont ainsi à prendre au sérieux et les indicateurs suivants à utiliser consciencieusement pour ne pas ternir votre e-réputation.

* [ Étude examinant les données de 149 fournisseurs d’accès Internet de janvier à juin 2011 au niveau mondial. Prise en compte de millions d’e-mails.]

** [Le cross selling (vente croisée) désigne une technique commerciale, particulièrement adaptée à Internet, permettant de proposer au client d’un site, intéressé par un produit, un ensemble d’autres produits complémentaires…Cette technique permet d’augmenter le panier moyen et de rendre visible des produits qui ne le sont pas. (définition Journal du net)]

0 Comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pourquoi le marketing autorisé ou par consentement devrait être privilégié par les entreprises | Logiciels - [...] Campagne d’acquisition vs campagne de fidélisation [...]

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *