Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 28, Jan 2009 in Logiciels & Webmails, Messagerie, Sécurité | 0 comments

Adoptez votre animal préféré grâce aux CAPTCHA !

Vous avez sans doute, à de nombreuses reprises, reproduit ce type de caractères alpha numériques (pour le moins étranges) dans une zone de saisie, à partir d’une image floutée ou déformée du type suivant :

C’est ce que l’on appelle un CAPTCHA.

Définition : Completely Automated Public Turing test to Tell Computers and Humans Apart, soit en français, « test public de Turing complètement automatique ayant pour but de différencier les humains des ordinateurs ».

Les systèmes de CAPTCHA sont des filtres qui, en imposant une saisie manuelle d’un code généralement affiché graphiquement pour valider un formulaire, limite l’usage du service en ligne par des programmes automatiques (ou robots). Ceux-ci sont en effet pour la plupart incapables de reproduire les caractères issus de ces images. Vous retrouvez ce type d’identification sur des blogs ou sites internet où une authentification est requise. Ils sont également utilisés contre le SPAM lors de l’inscription à des webmails gratuits.

Mais aujourd’hui, ces systèmes ne sont malheureusement pas infaillibles et montrent leurs limites. (Yahoo et Gmail ont subis par le passé des attaques sur leur CAPTCHA).

En contournant ces systèmes de protection contre les inscriptions faites par des ordinateurs, les spammeurs parviennent en effet à disposer de nombreuses adresses e-mail qu’ils utilisent pour envoyer leurs pourriels.

Selon une étude de MessageLabs, en septembre 2008 environ 25 % du volume total de spams était issu de comptes webmail , contre 12 % seulement sur le reste de l’année.

Comment les spammeurs opérent-ils ? Par le biais d’un achat pur et simple à des personnes qui crèent manuellement ou automatiquement des comptes, ou bien en utilisant des logiciels capables de passer outre les filtres des systèmes de CAPTCHA.

Aussi, depuis environ 1 an, les chercheurs se mettent à réfléchir à de nouveaux CAPTCHAS.

Plusieurs méthodes cohabitent : distorsion d’images, caractères se chevauchant,  surveillance en temps réel des tentatives d’inscriptions automatiques.

Le projet en cours des chercheurs MICROSOFT s’intitule ASIRRA. Original et innovant, puisque associé au site américain d’adoption de chiens et chats Petfinder, où les images des animaux sont en permanence renouvellées, permettant ainsi une adoption plus aisée et rapide. Petit détail croustillant : un système de géolocalisation à partir de l’adresse IP permettra d’afficher des images d’animaux qui sont proposés à l’adoption dans la région de l’internaute concerné. (Attention, cette fonctionnalité n’est pas encore en fonctionnement.)

Mais au fait, que signifie Asirra? = Animal Species Image Recognition for Restricting Access.

Ce système demande aux utilisateurs d’identifier des chats et des chiens parmis 12 photographies.
Après avoir effectué mon test sur le site de Microsoft, http://research.microsoft.com/en-us/um/redmond/projects/asirra/, j’ai alors découvert que j’étais bien un humain et non un réplicant du type Nexus 6. (cf: Blade Runner – de Ridley Scott )
Sinon, le message « you’re a bot » serait apparu sous mes yeux ébahis…

Articles parlant de ce sujet :

Lien Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Captcha

Lien officiel
http://www.captcha.net/

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *