Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on 24, Jan 2011 in Autour du mail, Logiciels & Webmails | 3 comments

Email Marketing : près d’1 internaute sur 2 efface systématiquement un email dont les images sont bloquées

capture-article-emailing

Dans Campagne e-mailing, le jeu des 7 erreurs, nous vous donnions quelques conseils essentiels vous permettant d’éviter les écueils liés à la préparation d’une campagne d’email marketing.

Aujourd’hui, nous revenons sur les tendances de l’emailing observées par Experian CheetahMail au premier semestre 2010 (source : Benchmark des performances e-mailing).

Quel jour de la semaine est-il le plus propice à l’envoi d’un email ?

Si le meilleur taux d’ouverture constaté varie selon le secteur d’activité visé, la moyenne obtenue révèle étonnement que les lundi, jeudi et vendredi sont les jours les plus favorables à l’ouverture d’un message.

Faut-il mieux expédier sa campagne le matin ou l’après-midi ?

Pour optimiser le taux d’ouverture de vos campagnes, misez plutôt sur l’après-midi (15h-18h) voire même sur la plage horaire 18h-21h. L’usage d’une plateforme d’envoi intégrant un système de programmation présente ici tout son intérêt.

Comment faire face au blocage des images ?

Selon une étude de novembre 2010 mené en partenariat par le SNCD (Syndicat National de la Communication Directe) et l’un de ses membres Come&Stay, près de 50 % des internautes reçoivent des e-mails dont les images ne s’affichent que « rarement » ou « jamais ». Cette part d’internautes a pris de l’ampleur par rapport à l’année 2009 où ils représentaient 31%.

Rappelons que le blocage des fichiers images par les logiciels de messagerie ou les webmails résulte de mesure de sécurité drastiques appliquées par les éditeurs et opérateurs de services.

Pour bien mesurer l’enjeu des images dans un emailing, il est important de cerner les réactions d’un internaute face à la réception d’un message sollicité mais non forcément espéré. J’entends par là les messages issus de sites marchands ou de lettres d’information auquel l’internaute se serait inscrit en connaissance de cause mais dont l’expéditeur ne fait pas partie de son cercle de contacts privilégiés (famille, amis, collègue,…).

Nous avons repris ci-dessous les données fournies par l’étude EMA 2010 « Usages et tendances sur la communication personnelle online » du SNCD. A la question « Que faites-vous lorsque vous recevez un email dont les images ne s’affichent pas ? », les internautes répondent…

… J’efface ces emails :

  • 44 % toujours
  • 35,10 % souvent
  • 15,20 % rarement

…J’ignore ces emails :

  • 41,80% toujours
  • 33,90% souvent
  • 17,30 % rarement

…Je cherche à afficher les images de ces emails :

  • 19% toujours
  • 23,50 % souvent
  • 36,20% rarement
  • 21,30 % jamais

…Je me désabonne :

  • 12,80% toujours
  • 24% souvent
  • 28,10 % rarement
  • 35,10% jamais

…Je clique directement pour aller sur le site :

  • 8,20% toujours
  • 16,30% souvent
  • 31,30% rarement
  • 44,70% jamais

…J’ajoute l’expéditeur à mon carnet d’adresse :

  • 15% rarement
  • 80,10% jamais

A travers la lecture de ces données, on comprend sans détour que le traitement des images dans un emailing est fondamental.

-> exemple EMAILING AVANT AFFICHAGE DES IMAGES

capture-blog-emailing2

-> exemple EMAILING APRÈS AFFICHAGE DES IMAGES

capture-blog-emailing3

Pour éviter qu’un emailing se présente au destinataire sans le moindre intérêt dans sa boîte de réception pour finir en moins de 5 secondes dans sa corbeille, deux principes sont à respecter :

1/ Renseigner les balises « alt » dans le code source de son fichier HTML (ce qui permet de faire apparaître du contenu malgré le blocage des images). Voici un exemple :

<img src= »http://votreimage.jpg » alt= »Descriptif de l’image » width= »2″ height= »10″ border= »0″ />

2/ Agencer son emailing de façon à équilibrer la part d’images et la part de texte

Selon l’observatoire des usages Internet dont l’étude est reprise dans le Journal du Net, le profil de l’internaute français révèle qu’il est en général une personne active. Autrement dit, une personne occupée et pressée, sans cesse sollicité. Si au premier regard, le message ne présente aucun intérêt pour lui, il ne s’attardera pas dessus et passera au suivant.

Alors, s’il n’y avait qu’une idée à retenir : sachez amadouer votre cible et susciter sa curiosité pour lui donner envie de cliquer sur « afficher les images » !

3 Comments

  1. Merci beaucoup, Pauline.

  2. Merci Mailin pour votre retour d’expérience.
    A bientôt sur Demain le mail.

  3. Après quelques tests, j’ai réalisé que ces jours sont les meilleurs pour l’envoi de courriels. Le lundi est une très bonne journée car tous les gens commencent à lire tous les emails reçus en weel-end, pour cette raison le CTR est plus grand que les autres jours.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *